Organisateurs 2016

Yoann Anciaux : doctorant en deuxième année à l’Institut des Sciences de l’Evolution de Montpellier, sous la direction de Guillaume Martin et d’Ophélie Ronce, je travaille sur la modélisation de trajectoire adaptative chez des populations asexuées dans le cas particulier des « Evolutionary Rescue ».

Thomas Aubier : doctorant en première année, sous la direction de Mathieu Joron (CEFE, Montpellier) et de Marianne Elias (ISYEB, Paris), je travaille sur la nature du mimétisme et sur l’effet de cette interaction sur la spéciation et sur la diversification d’un clade.

Alain Danet: doctorant en deuxième année à l’ISEM et l’AMAP. Ma thèse est co-supervisée par Fabien Anthelme et Sonia Kéfi. Je travaille sur les interactions entre les plantes dans milieux stressants (en Espagne et en Bolivie), en particulier, les relations entre plantes adultes et plantules. Mon travail combine approches expérimentales et modélisation.

Marion Jourdan : doctorante en première année, sous la direction de Stephan Hättenschwiler et Xavier Morin (CEFE, Montpellier), je travaille sur le rôle de la diversité sur la stabilité du fonctionnement des écosystèmes forestiers en contexte de changement climatique.

Thomas Koffel : doctorant en deuxième année sous les directions de Tanguy Daufresne (Eco&Sols, Montpellier) et de Nicolas Loeuille (IEES, Paris), je travaille sur les adaptations des plantes sauvages et cultivées et leurs conséquences sur le fonctionnement des (agro)écosystèmes.

Marjolaine Rousselle: doctorante en première année à l’ISEM (Montpellier), encadrée par Nicolas Galtier et Benoit Nabholz. Je travaille sur l’adaptation à l’échelle moléculaire, et en particulier sur l’estimation des taux de substitution adaptatifs et des effets sélectifs des mutations chez les animaux.